Duo Matthieu Michel / Jc Cholet

Jean-Christophe Cholet, piano

Matthieu Michel, bugle

 

Guests

Didier Ithursarry, accordeon

Heiri Känzig, contrebasse

Ramon Lopez, batterie

L’histoire commence il y a une vingtaine d’années. Jean-Christophe Cholet (piano) et Matthieu Michel (bugle) se rencontrent lors d’une création de Mathias Rüegg (Vienna Art Orchestra). Leurs routes ne cessent de se croiser depuis, à l’occasion de projets musicaux ou de simples rencontres amicales, avec chaque fois une complicité intacte et un profond respect du travail de l’autre. La complémentarité du duo illustre l'évidence de la collaboration, capable d'habiller l'espace avec peu de notes, sans jamais laisser place à une impression de vide.

 

Trois disques témoignent de cette collaboration : Benji (1998), en duo, Whispers (2016) et Extended Whispers (2019) sur lesquel Ramon Lopez (batterie), Didier Ithursarry (accordéon) et Heiri Känzig (contrebasse) ont été spontanément invités. Ces trois musiciens complètent tour à tour ou ensemble les compositions du duo sans jamais les défigurer. Le souffle originel à deux prend une nouvelle dimension à trois, quatre ou cinq.

 

Une aisance dans l'interaction entre les musiciens prouve à quel point ces disques ont été conçus de la meilleure des manières : une recherche de dépouillement et de simplicité, ouvrant la voie à l'expression fluide de chants profondément vivants et personnels.

Pour sa dernière création "Atlantic", le duo réitère sa collaboration avec Didier Ithursarry (accordéon). Ce programme, commande du festival autrichien « Glatt und Verkehrt », est basée sur les musiques traditionnelles de l'Atlantique, de la Bretagne au Pays Basque.

« C'est en tous points magnifique » Jean-François Mondot, Jazzmag 2019
 

« C'est un voyage tout en nuances, où le temps prend son temps » Xavier Prévost, les DNJ 2019

 

« Cette musique de l’intime, avec une cartographie aux nuances étendues, évoque en toute circonstance la rêverie comme pierre angulaire d’un travail musical abouti, entre parcimonie debussienne et souplesse wheelerienne, où se croisent l’équanime et le poétique.» Yves Dorison, Culture Jazz 2019
 

« une musique qui semble naître de la brume, jaillir du silence, se chante, mais aussi se murmure, se chuchote (Whisper). » Pierre de Chocqueuse, Blog de Choc 2016


« Entre ces deux musiciens délicats, nul besoin de round d’observation. Ils se connaissent, ont la même cartographie intime où le classique prend grand’place (…) Tout est parcimonieux, caressant, avec beaucoup d’espace laissé au silence et à l’écoute mutuelle » Franpi Barriaux, Citizen Jazz 2016
 
« Chuchotements sur cet album, impressionnisme des couleurs, choix respectueux et attentif des notes, silences, soupirs bienvenus pour une vision poétique, un rêve éveillé de musique » Sophie Chambon, les DNJ 2016

© Infingo 2019

Whispers